Brasseurs d?Affaires vs Brassage d?Identités (La Culture - Facteur d?Equilibre entre Identité Européenne et Mondialisation)

Author:Constantin Frosin
Position:Université Danubius, Faculté des Relations Internationales et Etudes Européennes
Pages:296-302
SUMMARY

If ever rough or severe, this title got right to the bottom of the question of the cultural diversity and the world nation’s identity, it points at the very truth: the businessmen and the financial oligarchy think they can get away with anything! They don’t give a damn about culture of the European or every other identity… We choose an example about how they make fun of these very serious... (see full summary)

 
FREE EXCERPT
European Integration - Realities and Perspectives
2010
296
Brasseurs d’Affaires vs Brassage d’Identités
(La Culture – Facteur d’Equilibre
entre Identité Européenne et Mondialisation)
Constantin Frosin
Université Danubius, Faculté des Relations Internationales et Etudes Européennes,
constantinfrosin@univ-danubius.ro
Abstract: If ever rough or severe, this title got right to the bottom of the question of the cultur al diversity
and the world nation’s identity, it points at the very truth: the businessmen and the fina ncial oligarchy think
they can get awa y with an ything! They don’t give a damn about culture of the European or every other
identity… We choose an example about how they make fun of these very serious questions, and we gave
our commentary on this difficult (or tricky?) problem. A text enacted by UNESCO c ontradicts itself
because of a blunder, that we shall reveal in our report. Finally, they b etray themselves, since they speak of
(just for a laugh…) cultural goods, cultural industry or cultural products and so on… Naturally, a question
arises: do they have anything to do with the Culture?!
Keywords: Cultural diversity; European identity; globalization; merchandization of the Culture; cultural
babelisation; Unesco leading role; culture reification
Préambule
Malgré la sonorité dure et rude à la fois de ce titre, il dit toute la complexité (ou en dit long, si l’on
préfère, car l’effet en est le même: la perplexité – d’où une certaine poésie de cette situation
prosaïque…) de la question de la diversité culturelle et de l’identité des nations du monde (non
seulement d’Europe…, car toute identité est menacée en perspective); il pointe du doigt la vérité: les
hommes d’affaires (“lèse-hommes» d’affaires, id est ceux qui nous lèsent, poussent à bout notre
résistance y compris économique, voire nous font mal par leurs truchements…) et la haute finance (la
ôte-finances à la bouche des peuples…) se croient tout permis, car leur Superman est bien mort, et un
autre n’est pas là pour prendre le mors (ou la mort?) aux dents… Lex Luthor s’en réjouit.
Culturellement parlant, imaginons un scénario, tant que la folle du logis est là (par un exercice
intellectuel, et non pas d’admiration…): dans les laboratoires du Pouvoir, on a pensé un jour une entité
économique de grandes dimensions: un monstre (factice) aux pieds en argile. En repoussoir, cette
construction mégalithique (sic!) devait démontrer (à terme plus ou moins long…) la supériorité de
l’économie mère (de cette idée…), d’un côté et, de l’autre, en cas de faillite, les inventeurs devaient
venir à la rescousse de leur invention, en vrai Sauveurs, qu’ils auraient ainsi à leurs pieds, pieusement
agenouillée…, bien que deux fois plus nombreuse (côté population).

To continue reading

REQUEST YOUR TRIAL